Chapitre 4

Je baille, m'étire, me gratte l'intérieur des oreilles, baille de nouveau et ouvre enfin les yeux. C'est le jour? Je me suis réveillée en pleine nuit? En tout cas il fait noir... Ça ne serait pas étonnant, je n'ai rien fait hier, alors je ne suis pas fatiguée...Mes yeux sont encore fatigués, je ne voit pas grand chose, mais je me lève pareil met la patte quelque chose. Je sens des piques entrer dans ma peau. Je recul d'un pas et ramasse l'objet. C'est mon collier! Il est sec, donc je ne saigne pas. Je suis plus coriace que ça, quand même! Mais une minute! Que fait mon collier au sol? Je ne l'ai jamais enlever! Je ferme mes yeux pour éviter de me piquer avec mes poils et le remet en place. Je me rappelle parfaitement l'attache, pourtant si complexe. J'ouvre les yeux de nouveau. Là, je vois! Je suis dans la cale du bateau...qu'est-ce que je fiches là? À voir les murs, je suis complètement au fond du bateau. Hey, je suis nue! Je m'empresse de ramasser mes vêtements avant que Niu se pointe. Je flaire pour vérifier s'il est dans les parages, mais il semble être avec ma sœur, sur le pont.

 

J'ai le temps. Je m'habille rapidement sans faire trop de bruit et je me dirige vers le trou pour aller dans la cabine. Mes oreilles se dressent pour capter un son, mais il n'y a rien. Je saute et sors de la cale. Il fait moins noir que tout à l'heure, mais c'est assez sombre quand même. Un coup d'œil à l'horizon m'indique que le soleil va se lever d'ici quelques heures. Je flair les environs, mais je me rends compte que cette habitude n'est d'aucune utilité en mer, les odeurs sont balayer par le vents, et les seules que je trouve sont la mienne, celle de Zao et Niu...Assez inutile, je sais déjà que je suis en mission avec eux! Bah, au moins je sais que Zaoma ne la pas balancer par dessus bord! Je m'approche de la sortie quand je heurte une bouteille vide. Elle roule au sol et arrête doucement au mur. Je n'ai même pas besoin de la prendre, je sens l'odeur de l'alcool. Je remarque aussi mon haleine. J'ai bue, c'est certain!

 

Ha oui, je me rappelle maintenant. Zaoma et moi, on a fait un concours pour savoir qui tenait le mieux l'alcool...j'ai perdue? Je cherche ma sœur du regard. Haha! Elle est vraiment soûle! Elle...est penchée par dessus bord, sur un coté, je ne vois pas son visage, mais je devine que ce n'est pas la pleine forme. Au moins, elle est habillée...plus ou moins, son armure traîne près d'elle, ses pantalons aussi. Je m'approche d'elle et m'informer un peu plus de son état. Elle ne me remarque même pas, ça confirme ce que je pensais, elle est totalement bourrée!

 

  • Hey? Tu vas survivre?

  • Haaaaaaa.... J'ai mal au ventre, j'crois que....

 

Je l'entends vomir. Je m'approche et lui caresse le dos. C'est ce qu'elle me fait quand je prends un coup, ça doit fonctionner dans les deux sens j'imagine. Moi ça me fait toujours un bien fou. Elle me sourit et vomit de nouveau. Je la frotte un peu plus fort, on verra bien l'effet... ça semble aider. Elle se reprend un peu et s'assoie contre le petit mur blanc. Elle rote puis me demande de l'eau.

 

  • Bah, ok, mais tu devrais remettre tes vêtements avant.

  • On n'est plus sur le continent, on n'a plus besoin de vêtements!

  • Ouais, vu comme ça!

 

J'enlève mon armure et commence à enlever ma jupe quand une idée me survient.

 

  • Minute...et Niu? Il va se payer nos corps juste comme ça? Et il va bien vouloir se dévêtir lui aussi! Je le lance à l'eau s'il fait ça!

  • Heu, tu vois, moi je ne crois pas qu'il soit attiré par nous.

  • Explique.

  • Il...il...aime pas les...

  • Attends, tu veux dire qu'il..

  • Il aime les mâles.

  • T'es sérieuse? Moi qui pensait qu'il te reluquait depuis des années!

  • Moi? Toi tu veux dire!

  • Quoi? Moi? Minute! Il me reluque et aime les mâles?

  • Il est plus complexe que tu penses sœurette.

  • Je vois ça...

 

Soudain, ça me frappe comme un accident de voiture.

 

  • Tu dis tout ça comme si tu le connaissais super bien, est-ce qu'il y a des choses entre vous deux que je ne suis pas au courant?

  • Et bien...pour tout te dire...

  • Quoi! Non! T'es pas sérieuse! Dis-moi que tu n'as pas fait ce que je penses!

  • Heu..Asaka..je ne veux pas avoir à te dire ça...mais...

 

Sa voix tremble. Son regard est vide. Elle regrette? Elle se remémore?

 

  • Mais...t'es qu'une imbécile de petite sœur qui crois tout ce qu'on lui dit!

  • Arrête de te payer ma gueule comme ça! C'est pas drôle!

 

Elle pouf de rire et commence à s'habiller. Je remet mon armure. Qu'est-ce qui n'était pas vrai au juste?

 

  • Hey, Zao... au fait? Qu'est-ce qui est mensonge dans tout ça?

  • Tout.

 

Bordel! Je me suis bien fait avoir! Merde, je suis vraiment conne des fois! Je lui flanque un coup de patte à l'épaule pour me venger. Zaoma se frotte l'épaule et se relève. Elle tombe sur le sol aussitôt. Visiblement, elle est encore soûle. Je la relève et la place sur mon dos. En me retournant vers la cabine, j'y vois Niu adossé, face dos à nous. J'espère qu'il dort, je ne supporterais pas qu'il nous aient vu nue. Je dépose Zaoma dans la cabine et je retourne retrouver Niu. Il semble dormir à pattes fermées. Je retourne à l'intérieur lorsqu'il me dit;

 

  • Wow, vous êtes toutes les deux extrêmement sexy! Dommage que vous soyez obliger de porter des vêtements!

  • Espèce de pervers!

  • Hey! Moi, mâle, toi, femelle. C'est bien normal que je sois attirer d'une façon ou d'une autre! Et t'as un de ses culs! Wow! Je t'arracherais la queue pour le voir plus souvent!

  • Moi je t'arracherais tes deux queues!

  • Sexy et vorace, je crois que je t'aime, toi!

  • Va chier!

     

Je me retourne, le prends par les épaules et je le lance à l'eau. Ça lui apprendra! Il nage comme un fou pour revenir à bord. Je lui lance la bouteille vide en pleine tête. Toucher! Mais elle éclate et il saigne. J'ai presque un remords, mais ça fait du bien de le voir dans cet état. Il finit par grimper sur le pont et me dévisage. Il me sourit. Ça m'agace!

  • J'aimerais donc te voir mouillée moi aussi!

 

Je grogne et retourne dans la cale avant de lui éclater son petit crâne de bouseux! J'y crois pas! Il m'as vu nue! C'est chiant! C'est plus que chiant! C'est honteux! Je devrais lui crever les yeux pour ça! Et je le dirai à Enium à notre retour, il l'achèvera pour moi! Merde! J'y crois pas! Je rage noir! Ce sale loup famélique! Bon sang!

 

**

 

Excepter la mise-aventure matinal, le reste de la journée a été très ordinaire. Zaoma à essayer de parler à Niu pour le connaitre un peu mieux. Il lui a dit qu'il trouvait qu'elle avait deux très beaux seins et qu'il était dommage de les cacher. Elle lui en a foutue une, puis plus rien. On a jaser entre louves. On s'est coucher très tard, sombre cette fois, et je me suis réveiller très tôt, encore. Zaoma à dormit plus longtemps que moi, mais au lever du soleil, elle s'est réveillée. Niu dort encore lui. Pourtant, même si les nuages cache le soleil, je devines qu'on est près du milieu de la journée. Ça me donne envie de faire un mauvais coup. J'en parle à Zaoma, mais elle m'avoue que ce ne serait pas très discipliné pour un chef...blablabla! Dommage, je lui aurais attacher la queue au cou et je l'aurais excité un peu, pour qu'il s'étrangle lui-même ! J'en aurais été morte de rire. Dommage. Vraiment.

 

Mais là j'ai besoin d'un navigateur et ce n'est pas en dormant qu'il m'aide! Je lui flanque un cou de patte postérieures dans le flanc. Il se réveille en laissant s'échapper un petit cri de douleur.

 

  • Ça tourne pas rond dans ta tête? Qu'est-ce qui te prends?

  • Fais ta job!

  • Ouais ouais! Bon sang ça fait mal!

  • Arrêtes de râler et retourne à ton poste!

  • Oui chef!

 

Il se lève enfin et dirige le bateau légèrement vers la droite. Merde, il vaudrais mieux qu'il se passe quelque chose, j'en ai ras le bol de rien faire!

 

**

 

La journée à été tellement longue! J'ai sautée à l'eau dans l'après-midi. Tout ce que j'ai fais, c'est nager pour regagner le bateau puis je sautais de nouveau et recommençais le manège... Niu ne m'as jamais porter attention, c'est mieux comme ça. Mais là, il commence à faire noir. Le soleil se couche, tout indique que la soirée va être super longue. C'est chiant! À la vitesse où l'on vogue, je ne serais pas surprise d'avoir fait le tour du monde!

 

  • HEY! VENEZ VOIR, LES LOUVES! Hurle Niu contre le vent.

  • ON EST PAS SOURDE, CRÉTIN! Lui cri Zaoma.

  • OK, ok! Aller! Magnez-vous!

 

Je prends tout mon temps pour aller le voir. S'il pense que je vais me presser pour lui! Rendue à ses cotés, il me point un point noir devant nous. Est-ce que c'est possible? On aurait atteint l'autre continent?

 

  • Tu crois que c'est... demande-ai-je.

  • Aucune idée, je vais passer un scan géographique.

  • Un quoi?

  • Laisse faire, t'es trop animale pour comprendre!

  • Qu'est-ce que tu veux dire par là espèce de petit merdeux?

  • Oublie ça! Écoute...chef...ce qu'on voit, c'est une île.

  • Une île? Qu'est-ce qui te fais pensé ça?

  • Le scan montre qu'il n'y a que des races inférieurs, des animaux ordinaires, des plantes...aucune installations, aucunes villes. De plus, c'est bien trop petit pour être un continent. Donc ce doit être une simple île.

  • Et puis? Demande ma sœur qui vient tout juste d'arriver.

  • Une île, bien ordinaire. Pas de villes ou rien d'intéressant, lui réponde-ai-je.

  • Attendez!

  • Quoi encore?

  • Un point vient de s'ajouter sur mon radar, et il bouge!

  • Niu, amène nous près de l'île et essaye donc de rester cacher!

  • Pour y faire quoi au juste?

  • On va se planquer et on va préparer une ambusquade!

  • Merde t'as raison, de toute façon, tous nos plans tombent à l'eau...

  • On ne va pas les suivre!

  • Hein?

  • Nos plans sale crétin! On ne va pas les suivre, on va pas couler se bateau! Ha et puis ferme ta gueule et cache nous!

 

Nous restons tous très silencieux. Niu se presse de nous cacher derrière l'île avant de nous y approcher. Bonne stratégie pour un minable comme lui. J'ordonne à Zaoma de préparer une torpille pendant que je scrute l'horizon, attendant de voir si l'autre bateau se pointe. Mon souffle est court, je devine que je suis trop stressée...mais c'est pas comme si je pouvais me retenir, si ça se trouve, ce sont des humains sur ce bateau! J'espère seulement qu'ils ne sont pas assez évolués pour voler! Si ça se trouve, ce n'est pas un bateau mais un autre engin volant! Diex avait bien dit qu'il avait mis pattes dedans....Ho merde! On...on est...on va vaincre! Si je reste positive, on va vaincre! On va leur en faire voir! Ils sont fichus! Ouais! Ils sont morts! Mais en même temps...on ne devrait pas tenter de discuter avant...juste...pour éviter une guerre...simplement...voir si nous avons des points communs? Ok, je sais ce que je vais faire, je vais attendre, s'ils nous attaquent, on riposte, mais sinon, on tente une approche plus calme.

 

Je décide de prendre ma guitare. Aussitôt que je les dans ma patte, je me sens plus en sécurité. Je l'accroche à mon dos et envisage tout les scénarios possibles. Ils pourraient surgir de nul part et nous bombardés, ou encore, il y aurait un autre bateau derrière nous, ou bien on a fait le tour du monde et ce sont des loups. Impossible, c'est une île... le bateau est peut-être à la dérive. Je descend en bas voir si tout est ok pour ma sœur. Dans le noir, je la vois en train de sacrée comme une damnée et de frapper contre quelque chose.

 

  • C'est quoi le problème Zao?

  • MERDE! Cette putain d'écoutille et bloquée, elle n'ouvre pas, ne bouge pas, rien du tout!

  • Laisse moi essayer.

 

Je la pousse de mon chemin et mis prends à deux pattes. L'anneau de fer grince énormément. Le métal ne bouge pas du tout. J'en tremble tellement je force.

 

  • Bordel de merde! Aide-moi donc! À deux ça peut marcher!

 

Zaoma se place de l'autre côté et tente de tirer pendant que je pousse vers le bas. Le métal grince, puis rugit. Je glisse et tombe au sol, Quelque chose de froid me tombe dessus. Froid et lourd. J'ouvre mes yeux. Merde. MERDE ROYALE! C'est...la putain de roue qui vient de me tomber dessus. Je viens de foutre l'écoutille en l'air! La porte est encore dans le mur, mais...la serrure est dans su mon ventre... oh merde!

 

  • Ho merde on est vraiment mal barrés là!

  • Niu! QU'EST-CE QUE TU FOU ICI!?

  • Ça m'intriguait! J'entendais du métal se tordre et puis un vacarme du tonner! Je suis venue voir si tout étais ok pour vous deux!

  • Ne t'en fais pas pour nous deux.

 

Je lance la roue plus loin et me lève d'un bon.

 

  • Tout est ok pour ça. Minute...qui surveille l'autre bateau?

 

Une secousse secoue notre embarcation. Un bruit lourd se fait entendre, une explosion? Ils nous ont trouvés? Déjà! Bon sang! Je m'empresse de pousser les deux autres vers la sortie. Nous sautons ensemble dans la cabine. Un regard autour de nous m'informe de tout, ils nous ont repérés. Ces humains se sont placés entre nous et l'île. Ça n'augure rien de bon! Placer comme cela, si l'on s'enfuit, ils vont nous mitrailler! Ils sont vraiment sérieux! Ils n'ont pas prévu de faire de survivants! Quelque chose dans l'eau attire mon attention.

 

  • HO MERDE! TORPILLE! TOUT LE MONDE À L'EAU!

  • LES GRENADES! JE LES PRENDS!

 

Niu passe devant et prends les grenades au sol. Zaoma ouvre la caisse en vitesse. Je n'ai aucune de ce qu'elle fiches, mais c'est pas le moment de trainer! Je la prends par la queue et la lance à l'eau. Pour Niu, je le plaque violemment puis le lance dans les airs. Je saute à mon tour puis j'ordonne aux deux autres de plonger et d'aller à l'île le plus directement possible.

 

  • Mais, il reste leur bat...

 

Notre navire explose dans une énorme boule de feu juste derrière moi. Je n'entends même pas ce que Niu me chante. Aussitôt la détonation terminée, je m'explique;

 

  • Si on fait un détour, on va devoir remonter à la surface, ils vont nous voir et nous tuer. Alors on passe sous eux et on se grouille pour se planquer sur l'île. En passant sous eux, on leur laisse une ou deux grenades.

  • Ok

  • Aller!

 

Je prends une bonne respiration puis je plonge et descend le plus profond possible. Je regarde derrière moi, rien, je regarde au dessus, Niu et Zao semble en arracher. Je vais les aider, mes fausses pattes me servent au moins à bien nager. J'attrape ma sœur par son armure et la tire avec moi. Niu me fait signe qu'il peut se débrouiller seul. Tant mieux. J'accélère et nous le distançons rapidement. Je passe juste sous la coque du bateau et point à Niu où placer la grenade. Il me fait signe qu'il à compris et je continu ma nage. Quelques secondes plus tard, un flash violet illumine derrière moi. Niu, sale con! Il y a un compte à rebours sur les grenades! T'es pas obliger de les activer tout de suite!

 

Je me retourne de nouveau pour lui faire savoir le fond de ma penser, mais je crois qu'il a d'autre choses à s'occuper. Il est déjà très loin de nous, ça doit être du au courant, mais je le vois se débattre contre quelque chose. Qu'est-ce qu'il fiches! Bon sang ce n'est pas le moment de niaiser, les grenades vont bientôt détonner! Je vois un deuxième flash, puis un troisième, et deux autres les suivent aussitôt. Les cinq grenades! Il a activé les cinq grenade! Il est mentalement dérangé! Et il reste là en plus! Je croirais qu'il met en place la minuterie ce n'est pas qu'il se débat férocement. Tout à coup, entre deux mouvements, je vois tout. Il a mis les grenades autour de sa taille et celles-ci sont coincées dans le gouvernail! HA PUTAIN! Il est trop tard, je ne peux rien faire pour l'aider. Désolé. J'en suis sincèrement désolé. Il me fait signe de l'aider, mais si je le fais, nous explosons tout les deux. Je tiens à ma fourrure, désolé. Mon cœur se serre. Pourtant, ce n'est que Niu Rotos! Pourquoi ça me rends triste de le voir me demander de l'aide! Je crois que je pleur! Merde c'est pas le moment! Je me retourne et continue de nager. Je vais manquer d'air avant d'arriver à la plage! Je dois remonter à la surface! Je me grouille pour faire surface. Aussitôt à l'air pure, je prends une bonne bouffée d'air. Devant moi, Zaoma est presque rendue, derrière, le bateau ne bouge pas, mais j'entends du bruit. J'ai e l'eau dans les oreilles, je n'arrive pas à entendre de sons distincts. C'est rageant merde! Je continue d'avancer vers la plage quand j'entends des splash. Je jette un coup d'œil derrière et y voit une ombre sauté à l'eau.

 

Bordel, j'espère qu'ils ne nous prendront pas en chasse! Des cris! J'entends des cris. Je crois que se sont des cris. J'observe derrière moi pour savoir s'ils nous poursuivent. MERDE! Ils nous suivent! Je commence à nager plus rapidement lorsque la faible noirceur devient aussi éclairante qu'en plein jour. Une onde de choc me fait vibrer comme une feuille. Je n'ai même pas besoin de me retournée pour voir l'immense cheminée noir dans le ciel. Ça y est, Niu est mort. Je devrais en être réjouie, mais ce n'est rien de cela. Je me sens seule, vide. Je me sens si sale. Si...inutile. J'ai l'impression de me vider de mon âme, et pourtant, je détestait ce type! Ce n'est pas le moment là! Ressaisie-toi la grande! Aller! Nage! Je m'empresse de finir ma course et de gagner la plage.

 

Ma sœur s'est planquée dans le bois, mais je vois la lueur de ses yeux qui m'observent et pleure. Aussitôt que je touche le sol sablonneux, je me met à courir à en perdre mon souffle. J'attrape Zao par le cou et je continue de courir. Elle repousse ma patte et me dépasse rapidement. Fichues fausses pattes! Je l'entends pleurer, mais je ne peux pas la consoler, je pleur autant qu'elle. Dans notre course, j'arrive quand même à entendre les humains parler. Je ne comprends rien à leur langage, mais je devines qu'ils veulent nous attraper. J'en cour plus rapidement et rattrape Zaoma en un rien de temps.

Chapitre 4, Humains

Arrivée au port, l'équipe sort du van et accours vers leur bateau. Ayant tous le permis pour conduire leur engin, ils ont décider de choisir qui allait conduire en faisant une course. Le premier sur le bateau le conduit. Sam arrive le premier mais glisse sur le bord du quai, perde son soulier et tombe à l'eau. Alexandre le suit mais se barre les jambes dans le soulier de Sam et se tombe à l'eau aussi. Bob saute par dessus les deux nigaud et atterrit sur le bateau.

 

  • YES! C'est moi qui conduit! Lance Bob.

 

Jack arrive essouffler et finalement Raph arrive en marchant, se marrant de Sam et Alex. Raphaël monte à bord, suivit de Jack. Samuel et Alexandre sorte de l'eau et monte sur leur transport. Une fois toute la troupe réunie, Jay sort de nul part et leur ordonne de mettre leurs micros. Il leur dit de foutre le camp et s'en va, aussi sèchement qu'il le peut. Pierre-Luc démarre le moteur et pousse les manches au fond. Les deux moteurs surpuissants du hors-bord rugissent puis l'embarcation prends de la vitesse. Alexandre prends place à coté de son conducteur et active le sonar.

 

  • Ce que je te demande n'est pas très difficile, tu vois la ligne jaune sur l'écran.

 

Le chef d'équipe point une petite ligne pâle à l'écran.

 

  • Le centre de l'écran, c'est nous, alors tu garde la ligne en plein centre de l'écran.

  • Je sais comment ça fonctionne, je ne suis pas un idiot.

  • J'aime mieux m'assurer.

  • Haha, très drôle. Sarcasme Bob.

 

Les autres entrent enfin dans la cabine, spacieuse et un peu luxueuse. Ils se prennent un siège commence à discuter de chose et d'autres.

 

  • Ça me rappelle quand on a essayer de faire flotter la motoneige de Bob... commence Jack.

  • Ha ouais? Ça fonctionner? Questionne Raphaël.

  • T'es fou! Ça couler à pique! Une roche. Son père était pas très content...

  • C'est pareil pour le trois-skis que j'avais quand j'étais jeune. Continue Samuel.

  • Quoi? Tu as tenter de faire flotter un trois-skis?

  • Non! J'suis pas con! J'ai juste voulu voir si sa glissait encore sur le bitume.

  • Et?

  • La face au sol, le traineau sur le bord de la route...

  • Ça ressemble à la fois où j'ai voulu réparer mon ordinateur avec des trombones.

  • Des trombones?

  • Un fil avait bruler et j'avais rien d'autre à la maison. J'aurais dut aller en chercher au magasin, j'aurais encore l'ordi...

  • La seule choses que j'ai été capable de réparer c'est mon pocket bike...

  • Ton vieux pocket bike blanc?

  • Ouais.

  • C'était quoi le problème?

  • Un pneu à plat!

 

Des rires remplient la petite pièce aussi tôt. Les sujets continuèrent de défiler à cette vitesse durant plusieurs heures. Rire et joie sont au rendez-vous. La nuit sur le point de tomber, un sujet vint à brûle-pourpoint.

 

  • Vous y croyez, hein, les gars?

  • De?

  • Les loups?

  • Que oui j'y crois! Je crois qu'il y en a eu! Mais aujourd'hui, c'est difficile à dire.

  • Croyez ce que vous voulez, ça ne change rien à notre mission.

  • Casse pas la dramatique,Alex! On le sait... ''la mission, la mission'' On sait! Mais on peut quand même en discuter.

  • Si tu veux mon avis, ils existent. Les écrits le disent bien, et tout ce qu'il à été écrit à été réalisé.

  • Alors tu crois que les humains vont se faire dominer?

  • Dominer par quoi? Il ne reste quasiment plus aucune espèce animale sur Terre!

  • Mais, personne n'en as fait le tour, c'est difficile de croire que l'on l'occupe au complet!

  • C'est ça qu'ont fait présentement, on en fait le tour!

  • Moi je penses plus que l'on va tomber sur des îles, des ilots, découvrirent des animaux, d'autres espèces jamais vues. Peut-être même bien des loups.

  • Et ces loups, tu les imagines comment?

  • Assez sexy pour en chevaucher une, surement!

  • T'as gueule! J'suis déjà pris!

  • Ha ouais t'as chèvre!

 

Tous rirent puis Bob continue la discutions.

 

  • Non, mais sérieusement, je crois qu'ils sont pareilles aux ancêtres. 4 pattes, assez gros, se promènent en meute, territorial...

  • J'crois que tu te goures. Ils ont évoluer. Si on se fient aux écrits, ils seraient plus grands, plus forts et plus évoluer.

  • Ok, ils mesure quoi...30 centimètres de plus au tarot...grogne et jappe plus fort. Ils courent plus rapidement. Et...il y a une forme primitive de langage entre eux...Ils restent toujours des animaux, assez idiots, qui ne font pas le poids contre une bande d'humains.

  • En effet, comme évolution, cela serait possible. De plus, rien ne démontre à quel point ces animaux se sont développés...

  • Vous avez probablement raison..

  • De plus, je ne voit pas comment ils pourraient être plus évolués...peut-être bien en devenant omnivores et...en cultivant, à la limite du possible...mais je vois difficilement des quadrupèdes faire des champs de patates et de tomates...

  • Alors, comment ils on fait pour tirer sur Kavin?

  • Arrêtes avec ça Jack! Putain! C'ÉTAIT PAS RÉEL! C'EST Jay QUI À FAIT UN MONTAGE VIDÉO!

  • Mettons...

  • Bon, il se fait tard, au lit!

  • T'es pas notre père bonhomme!

  • Non, j'suis ton supérieur! C'est pire! Raph, tu conduis pendant 2 heures, après tu réveilles celui que tu veux pour 2 heures et ainsi de suite. Tout le monde au couchette! GO!

 

Tous exécutent les ordres d'Alex. La nuit se passe sans anicroches. Au petit matin, toute l'équipe se réveille paisiblement. Alex est au commande du bateau et semble en pleine forme. Bob fait des push-up pour se réveiller tandis que Jack cherche sa canne à pêche dans ses bagages. Samuel se fait cuir du bacon et Raphaël des œufs.

 

  • Un œuf bacon et une toast. S'il vous plait, les gars.

  • Pas de problème Thellien. Réponds Samuel pendant que Jack court derrière lui pour sortir dehors.

 

 

Aussitôt dehors, le pêcheur amateur se planque sur un des coter et lance sa ligne à l'eau. Il s'assit calmement et profite du soleil. Il ferme les yeux et tient sa canne à pêche entre ses jambes. Bob finit de s'entraîner et descend voir son ami. Raph commence à manger ses œufs en même temps que Samuel mange son bacon. Alexandre s'étire pour prendre son déjeuner et en prends une bouché.

 

  • Ça mord?

  • Ça serait supposer?

  • C'est pas ça le but de pêcher?

  • Bof, tant que je prends un peu de soleil.

 

Disant cela, sa ligne tire vers le fond. Surpris, Jack serre sa canne dans ses mains et tire un bon coup. Aussitôt, un petit poisson de la grosseur d'une main fait un vole plané jusque sur le bateau.

 

  • Bon...voilà mon déjeuner je suppose...

 

Il se penche, prends son poisson et l'emmène dans la cuisine. Il ouvre le poêle, sort un poêlon et le met sur le feu. Ensuite il met son poisson sur le comptoir et lui enlève la tête. Il se dépêche de l'apprêter avant de mettre du beurre dans la casserole et du faire cuire son petit déjeuné. Bob le rejoint et lui donne quelque conseil pour un meilleur goût. Jack le remercie et ils mangent ensemble, en rigolant de toutes les conneries qu'ils ont faites ensembles.

 

Rien d'autre ne se passe jusqu'en début de soirée, lorsque Raphaël voit un point apparaître sur son sonar. Il regarde aussitôt devant lui et aperçois, avec difficulté un petit point noir sur l'océan. Il fige aussitôt. Ne sachant pas trop quoi faire, n'ayant pas envisagé la possibilité de rencontrer un bateau ennemie en pleine mer. Le sonar laissant échapper quelques Bibs signalant le vaisseau devant eux, Alexandre est rapidement au courant. Il monte voir où se trouve le navire sur le sonar. Moins surpris que son ami, il lui flanque une baffe derrière la tête et lui ordonne d'avertir les autres. Dans la minute, tous les membres sont aviser de la situation et se préparent pour le pire.

 

  • Il n'ont pas l'air de nous avoir vu. On va leur donner un petit cadeau avant d'en recevoir un.

  • C'est mieux vu de donner que de recevoir.

  • T'as gueule Jack.

  • T'es bien ennuyant des fois!

  • La ferme!

  • OK!

 

Samuel descend dans la cale et place une torpille spécialement conçue pour se diriger vers la chaleur et émettre un signal pour diriger la prochaine. Aussitôt la première partie, l'expert en armement envoie la seconde torpille. Alexandre avait poussé le bateau a fond pendant ce temps, puisqu'ils ont déjà contournés l'île. Au loin, ils voient les deux tracer blanc dans l'eau se diriger vers leur cible. Une des traces disparaît quelques minutes plus tard. Tous observent attentivement le bateau lointain. Une voix familière brise tout le suspense soudainement.

 

  • Qu'est-ce qui se passe?

  • HEIN!?

  • QUOI!?

  • WHAT THE FUCK!?

  • QU'EST-CE QUE TU FOU ICI TOI?

  • Heu...j'fais la mission avec vous...

  • Comment ça avec nous? T'étais où merde!? Jeremiah! Qu'est-ce qui se passe!?

  • Bah...Jay à dit que je venais avec vous...je suis là!

  • Non mais comment t'as fait pour débarquer de nul part!?

  • J'ai pas débarquer de nul part, j'étais enfermer au toilette...j'ai le mal de merde!

  • On dit mal de mer.

  • Ouais mais c'est de la merde..mal de merde!

  • Minute papillon...On a une toilette?

  • Bien tiens! Comment tu pensais que tu allais...tu sais quoi!

  • Par dessus bord...

  • T'es dégueulasse! Alors? Qu'est-ce qui se passe?

  • Ennemies droit devant. On vient de leur balancer deux torpilles.

  • J'ai les sniper avant qu'ils se sauvent.

  • Ok

 

Jeremiah court dans la salle de bain chercher son arme puis remonte sur le pont.

 

  • Trop tard, ils ont sauter. Ils sont trois.

  • Quoi?

  • On a vu trois ombres sauté à l'eau.

  • Il ne sont que trois?

  • Il doit y avoir d'autre bateau. Méfier vous, je veux quelqu'un sur le sonar. Vite!

 

Une éternité silencieuse se dresse entre les membres d'équipage. Tous regardent dans toute les directions. Jeremiah cherche des cibles avec sont viseur. Bon au sonar. Tous sont très tendu. Bong. Quelque chose vient de heurter leur coque. Plus le temps de regarder au loin. Ils cherchent dans l'eau. Où sont ces animaux? Où se cachent-ils? Des cris se font entendre plus loin, vers l'île.

 

  • Ils ont passer sous le bateau!

 

Les silhouettes semblent apeurées. Impossible de comprendre leur langage, mais leurs voix indiquent la peur. Alexandre remarque rapidement se qui se passe.

 

  • GROUILLEZ-VOUS IL FAUT FOUTRE LE CAMP D'ICI!

  • Quoi? Pourquoi?

  • S'ILS NE PRENNENT PAS LA PEINE DE VOULOIR RESTER CACHER DANS L'EAU C'EST POUR S'ÉLOINGNER DU BATEAU LE PLUS RAPIDMENT POSSIBLE! ILS VONT NOUS FAIRE EXPLOSER!

  • TOUT LE MONDE À L'EAU! GROUILLEZ-VOUS!

 

Tout les membres se pressent de prendre leurs armes et de sauter. Un flash apparaît dans l'eau. Seul Jeremiah reste sur le pont. Il a une ombre dans son viseur.

 

  • Au moins, je vais en tuer un!

  • Jeremiah! FAIT PAS LE CON ALLER!

  • FUCK JERE! ON Y VA!

 

L'équipe prends son souffle et nage le plus rapidement possible. Le sniper, quand à lui, se concentre pour ne pas rater sa cible. Le doigt sur la gâchette, son objectif dans son viseur. Il prends son souffle. Et. Se fut son dernier. Alexandre et Raphaël sont les premiers rendu sur l'île. Ils courent pour tenter de rattraper leurs ennemis. Jack et Sam les suivent aussitôt qu'ils ont posés pieds sur l'île. Les arbres défilent rapidement. Saute les racines,roulent sous les branches. Ils courent à en perdre halène. Tous ne pensent qu'à ne pas perdre son prochain de vu. Mais. Personne ne remarque que quelque chose cloche. Bob, lui, sait ce qu'il cloche. Ils l'ont oublier. Durant l'explosion, il a été atteint par un débris à la jambe et à dérivé de son équipe. Le courant l'amène vers le rivage, il se laisse donc aller. Mais il garde tout de même un œil vers l'île, pour s'assurer qu'il s'en approche. Un bon moment plus tard, il s'échoue sur la plage. Il se traîne un un peu pour s'éloigner de l'eau et décide d'en rester là. Il se couche sur le dos, observe le soleil et fini par tomber endormi.

 

Le reste de l'équipe perds très rapidement la trace de ceux qu'ils poursuivaient et se rendent aussi compte qu'ils on perdu Pierre-Luc.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Reproduction interdite à tous. Chaque personnages sont la priopriété de leurs créateurs. Les dessins sont les créations de l'auteur, veuiller ne pas copier/utiliser.  Le site est une création de Z!FF.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site